Partie de Pêche pour les Résidents !

En ce beau mercredi 18 juillet, 16 résidents étaient partants pour un pique-nique et une belle partie de pêche organisés par Marie Noëlle accompagnée d’Isa, autour de l’étang près de Loches d’un bénévole de la Maison de Retraite Abbatiale de Cormery.
Le pique-nique en glacière, les médicaments pris, c’est une procession de 6 véhicules qui partit vers 11h30.
L’installation fut rapide sous une haie d’arbres au bord de l’eau, après un apéritif pétillant, un sandwich pain de mie thon concombre, un pain de mie jambon beurre et un autre au fromage, le café fut précédé de bons fruits frais.
Après toutes ces agapes, la pêche a débuté… Les bénévoles, Marie Noëlle et Isa se sont relayés pour remettre des amorces, dénouer les fils de pêche emmêlés, décrocher les poissons, les résidents se relayant eux autour de 5 cannes à pêche, pendant que d’autres faisaient une petite sieste sous les peupliers.
En fin de journée et 80 poissons pêchés plus tard, les résidents revenaient à l’Abbatiale de Cormery détendus, joyeux et fatigués.
Le diner du jeudi fut agrémenté d’une friture des 65 poissons rapportés représentant quand même 563g !!! Prolongeant ainsi les bénéfices d’une belle journée d’été.

Balade en calèche à Cormery !

Vendredi 22 juin, Marie Noëlle avait concocté une animation à sa façon… En secret, l’animation étant dite « surprise » elle a organisé la venue d’une calèche et de deux petits poneys. Ainsi Coco a promené dans notre village une trentaine de résidents de L’Abbatiale accompagnés pour certains par leurs proches qui avaient été contactés individuellement pour venir partager ce moment avec leur parent. Les poneys quant à eux, tenaient compagnie aux résidents qui attendaient leur tour, la calèche permettant de monter à 6. Les résidents Cormeriens redécouvraient leur village sous un autre angle et commentaient la visite pour les résidents non Cormeriens. Un grand merci à L’écurie La Clé des Champs à Franceuil pour ce moment bucolique !

Dîner Gospel à l’Abbatiale !

Jeudi 21 juin le diner fut animé bénévolement par le pétillant, talentueux, dynamique et chaleureux groupe : Swing Gospel Singers. Les 8 chanteurs ont régalé l’Abbatiale avec leurs chants américains si rythmés, ce diner musical fut très apprécié des résidents des salariés et des nombreux bénévoles présents.

La joie communicative de ces chants à la fois spirituels et gais a permis à chacun de « s’échauffer » avant la sortie après le diner d’une vingtaine de résidents place du champ de foire pour prolonger la fête de la musique avec une crêpe et un petit verre. Un grand merci à Stéphane et son groupe pour ce moment et à nos bénévoles pour l’aide apportée afin d’accompagner nos résidents passer une soirée un peu différente. 

Les résidents de l’Abbatiale déjeunent au Café de la Ville !

Comme chaque année, la Maison de Retraite Abbatiale de Cormery proposait à ses résidents une sortie au restaurant du Café de la Ville, l’occasion de sortir de la routine, de choisir ses plats, d’échanger et bien sûr de se faire plaisir.
Les bénévoles mobilisés ce lundi 30 avril ont accompagné 19 résidents pour se rendre à pied ou en fauteuil roulant chez « Jean-Marc », pour le repas de midi.
Après un apéritif de bienvenue pris en commun avec les accompagnants, les résidents, entourés de Karine, Isabelle (aide-soignantes) et deux bénévoles ont choisi leurs plats à la carte pour le déjeuner. Le temps est passé bien vite… c’est vers 14h15 que tout le monde est rentré à l’Abbatiale  pour une petite sieste…
Convivialité, échanges et gourmandises étaient les maitres-mots de cette parenthèse culinaire tellement appréciée de nos aînés.

Œuf de Pâques Géant à l’Abbatiale !

Le déjeuner du dimanche de  Pâques à la Maison de Retraite de Cormery a ravi les résidents grâce notamment aux huitres (350 huitres ouvertes en à peine une heure… bravo Manu !), au gigot d’agneau et son gratin dauphinois, mais surtout lors de l’arrivée de l’œuf monumental : 22 kg de chocolat et une vingtaine d’heures de travail ! (réalisé par Manu le Chef de l’Abbatiale). Il a « malheureusement » du être cassé… pour être savouré !